Wetall vous propose aujourd’hui de découvrir l’interview exceptionnelle de Julien Rebeyrol, diététicien-nutritionniste pour de grands clubs de sports collectifs. On en dit pas plus, le reste est dans l’interview ci dessous !

Bien manger quand on est grand, l'interview de Julien Rebeyrol

1/ Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour, je suis Julien Rebeyrol, diététicien-nutritionniste depuis plus de 10 ans, spécialisé en nutrition du sport. Je suis basé à Lyon en charge du suivi nutritionnel du LOU Rugby depuis 7 saisons. Je fais aussi des suivis auprès des équipes masculine et féminine de basket de l’ASVEL où j’ai eu la chance de suivre notamment Victor Wembanyama, Nando de Colo et Héléna Ciak. Je consulte également au centre paramédical Paul SANTY à Lyon (1)

Je suis diplômé d’un DUT génie biologique option diététique ainsi que d’un DU en nutrition sportive. Auparavant j’avais obtenu une licence STAPS en entraînement et un master en préparation physique.

J’interviens également à l’université où je donne des cours de nutrition du sport et dans des conférences en club ou auprès de la SFNS-société française de nutrition du sport. (2)

2/Quelle est la différence entre diététicien et nutritionniste ?

Soit on est diététicien nutritionniste soit on est médecin nutritionniste. En dehors de ces deux appellations on exerce sans diplôme.

Un simple “nutritionniste” ou “chargé de nutrition” n’a pas de diplôme pour exercer. Il faut donc être extrêmement méfiant.

Internet et surtout les réseaux sociaux regorgent d’inepties incroyables en matière de nutrition. Il est capital pour sa santé de ne pas croire tout ce qui est lu. Ceux qui souhaitent de réels conseils nutritionnels doivent aller voir un diététicien, le reste n’est pas scientifique.

3/ Avez-vous souvent à faire avec des grands ou forts gabarits dans votre métier ?

Absolument. De par mes interventions au club de rugby professionnel du LOU Rugby, je vois des gabarits très costauds, certains dépassent même les 2m comme Romain Raofifenua et ses 2m03 pour 135kg. Idem avec Victor Wembanyama qui mesure plus de 2m22.

Malgré mon 1m80 je passe pour un petit à l’ASVEL ou au LOU !

4/ Quels sont les particularités des personnes de grande taille en termes de nutrition ?

En réalité, il n’y en a pas. La taille n’impacte pas la nutrition de l’athlète. C’est le poids dû à cette taille qui va l’impacter.

À dépense égale, que l’athlète fasse 2m10 ou 1m95, s’il fait dans les deux cas 105kg les différences en termes de besoins énergétiques ne seront pas si différents : en clair, le poids impacte plus les besoins que la taille.

On pourra tout de même voir des particularités sur des cas extrêmement grands comme avec Victor quand il jouait à l’ASVEL

5/ Un grand sportif doit faire attention à quoi ?

Rien de plus qu’une personne ayant une taille différente. Il faut faire attention à ses besoins en lipides, protéines et glucides plutôt qu’à ses calories. Il faut aussi se faire accompagner par un diététicien si l’on a des objectifs sérieux.

6/ Quels conseils d’alimentation pouvez-vous donner aux grands ?

Rien de plus que ceux d’une taille différente. Comme indiqué plus haut, c’est surtout le poids de l’individu qui va conditionner ce qu’il va manger.

7/ Quels conseils d’alimentation pourriez-vous donner aux personnes de grande taille qui veulent perdre du poids ?

Je le répète mais ce sont les mêmes que pour ceux de plus petite taille.

Il faut arrêter de supprimer le gras et arrêter de supprimer les féculents le soir. Ce sont des clichés. De la même manière, le gras n’est pas mauvais, bien au contraire.

C’est avant tout un travail d’écoute des sensations alimentaires, c’est ça le plus important. (3)

Je recommande également un réel suivi et accompagnement par un diététicien diplômé.

Retenez bien qu’aucun aliment ne fait grossir ou maigrir, tout est question de contexte, de sensation de faim et d’atteinte de la satiété.

8/ Et aux grands qui veulent prendre du volume musculaire ?

Pareil que pour les autres tailles. Il faut tout d’abord ajuster les apports en Macronutriments par rapport au poids. Ensuite il faut ajuster son alimentation par rapport à ses séances sportives (entraînement ou compétition). Et enfin il faut ajuster le nombre de repas que l’on prend dans la journée. (4)

9/ Quels derniers conseils pouvez-vous donner aux grands qui doivent faire attention à leur alimentation au quotidien (application ? utiliser une balance impédancemétrique)

Surtout pas d’application ! C’est vecteur de trouble du comportement car ça sort un besoin basé sur un algorithme erroné qui est aux antipodes des sensations. Idem pour la balance, c’est inutile, on ne mesure pas la température ressentie en fonction des vêtements qu’on a. Il faut se baser sur l’intuition basée sur nos sensations.

Dans le cadre d’un programme, allez voir un diététicien. La plupart des sportifs qui utilisent des applis peuvent dériver vers un trouble du comportement alimentaire. (5, 6)

Certains sportifs faisaient des challenges Instagram et se sont retrouvés en mauvaise situation de santé. Ça a été préjudiciable à leurs carrières.

Concernant les balances impédancemétriques c’est bullshit pour plusieurs raisons. Déjà la plupart des modèles n’ont pas de poignées et ne permettent donc pas une circulation logique de la tension nécessaire à l’analyse de la composition du corps. Ensuite, ces balances ne sont pas hyper fiables. Et enfin, car les résultats peuvent être biaisés en fonction de l’eau présente dans le corps. Donc complètement inutile. Il faut privilégier des dispositifs médicaux ayant une réelle validité, ce qui n’est pas le cas de ce type de balance.

10/ Que pensez-vous de Wetall ?

C’est génial car les grands se sentent souvent mis à part et abandonnés, les spécificités ne sont pas suffisamment prises en compte et Wetall aide. Les grands se sentent maintenant moins mis à l’écart.

On a tendance à mieux comprendre une personne en situation d’obésité alors qu’une personne mince de constitution vivra la même souffrance que lui, pour les grands c’est pareil on ne voit pas toujours les aspects négatifs du fait d’une grande taille, et pour cela Wetall aide beaucoup.

A bientôt !

Lectures recommandées :

Références

  1. : https://cpsanty.fr/index.php/lequipe/dieteticien/
  2. : https://www.nutritiondusport.fr/
  3. : Karine GRAVEL & Tribole E. and Resch E. Intuitive Eating, 4th Edition: A Revolutionary Anti-Diet Approach. St. Martin’s Essentials, 2020
  4. American Dietetic Association; Dietitians of Canada; American College of Sports Medicine; Rodriguez NR, Di Marco NM, Langley S. American College of Sports Medicine position stand. Nutrition and athletic performance. Med Sci Sports Exerc. 2009 Mar;41(3):709-31. doi: 10.1249/MSS.0b013e31890eb86. PMID: 19225360.
  5. Mountjoy M, Sundgot-Borgen J, Burke L, Carter S, Constantini N, Lebrun C, Meyer N, Sherman R, Steffen K, Budgett R, Ljungqvist A, Ackerman K. RED-S CAT. Relative Energy Deficiency in Sport (RED-S) Clinical Assessment Tool (CAT). Br J Sports Med. 2015 Apr;49(7):421-3. doi: 10.1136/bjsports-2015-094873. PMID: 25896450.
  6. UEFA expert group statement on nutrition in elite football. Current evidence to inform practical recommendations and guide future research (Collins J, et al. Br J Sports Med 2020;0:1–27. doi:10.1136/bjsports-2019-101961

Merci à Julien pour cet échange constructif ! Si vous avez aimé cet article découvrez ceux-ci:

Nouveautés 100% grands

Vous ne trouvez pas un produit ? Envoyez-nous un message !

5 + 5 =

Wetall logo 2021

Des news 100% grands

Rejoignez la communauté des grands et soyez alerté avant tout le monde de l'actualité des personnes de grande taille, de Wetall et de nos partenaires ! 

Votre inscription est prise en compte !