Des études des années 2010 ont démontré que les personnes de taille supérieures à la moyenne avaient une intelligence moyenne plus élevée et des salaires supérieurs. Découvrons dans cet article pourquoi.

Pourquoi les grands sont-ils plus intelligents et mieux payés ?

Pourquoi les grand(e)s sont plus intelligents ?

En guise d’avant-propos, il faut savoir que les preuves issues d’études observationnelles suggèrent qu’une plus grande taille est associée à un risque plus faible d’une série de problèmes de santé, notamment les maladies coronariennes, les accidents vasculaires cérébraux, les accidents et le suicide (Batty et al. 2009 ; Lee et al. 2009 ; Paajanen et al. 2010 ; Whitley et al . 2010 ) .

Une équipe de chercheurs de l’université Edimbourg en Écosse a trouvé une corrélation entre les gènes liées à la taille et ceux liés à l’intelligence.

Ils ont publié un article dans la revue Behavior Genetics où ils expliquent comment ils ont étudié l’ADN de 6815 personnes non apparentées.

Ce travail leur a permis de constater une corrélation directe entre la taille et l’intelligence : Les plus grands sont plus intelligents ! D’après leur étude.

Les résultats de l’étude ont fait beaucoup de bruit, surtout auprès des personnes de petite taille.

Pour réaliser ce travail l’équipe a utilisé des données obtenues de Generation Scotland : Scottish Family Health Study – où des tests médicaux et des aptitudes mentales ont été testés – l’ intelligence a été mesurée via quatre mesures de base : les temps de réaction mentale, la capacité linguistique, la vitesse de traitement et les pouvoirs de rappel.

Lors de l’analyse des données, l’équipe a découvert ce qu’elle décrit comme une “corrélation génétique significative” entre le QI et la taille, entre les personnes plus grandes et plus petites.

Les personnes qui étaient plus petites étaient en moyenne un peu moins intelligentes que ceux plus grandes.

Il est également important de noter que les chercheurs ne suggèrent pas que toutes les personnes de petite taille sont moins intelligentes ou que toutes les personnes de grande taille sont plus intelligentes.

À la place ils indiquent des moyennes générales sur une population.

Enfin, l’équipe de recherche affirme que 70 % des différences génétiques trouvées concernant le QI et la taille pourraient être attribuées à des facteurs génétiques, le reste pouvant être attribué à l’environnement.

Pourquoi les grands sont-ils mieux payés ?

Avant-propos

Depuis toujours les gens se soucient de leur taille et de la taille des autres et, dans la société moderne, une taille plus grande est généralement préférable à une taille plus petite.

Outre les préférences générales pour être grand, l’impact de la taille sur la réussite personnelle dans divers aspects de la vie, comme le mariage ou la carrière, est une question de longue date qui a été soulevée dans la littérature existante.

Par exemple, les chefs d’entreprise étaient signalés comme étant plus grands que la moyenne des hommes aux États-Unis au début du XXe siècle (Gowin, 1915), et dans les industries commerciales, ce phénomène a persisté dans les enquêtes ultérieures menées dans les années 2000 (Gladwell, 2005).

Cela a également été rapporté en politique, par exemple lors des élections présidentielles (Persico et al., 2004).

La taille peut influencer les salaires par divers canaux liés à la santé ou à la génétique, aux capacités ou à la discrimination (Lundborg et al., 2014).

Premier canal

Premièrement, la taille peut spécifiquement refléter une bonne constitution génétique, ce qui est soutenu par le fait que les êtres humains sont devenus plus grands à mesure que la société a évolué économiquement, en particulier aux États-Unis et dans les pays européens (Fogel, 1994, Heineck, 2005).

La taille est également une mesure de l’investissement dans la santé, en grande partie pendant l’enfance (Duncan et Strauss, 1995).

La taille est facilement observable et peut donc signaler un état de santé implicite aux autres, y compris aux employeurs (Duncan et Strauss, 1995, Dinda et al., 2006, Rashad, 2008, Böckerman et al., 2010).

Deuxième canal

Le deuxième canal est lié à la capacité.

L’ampleur de tout gain de taille pour les performances sur le marché du travail s’est avérée plus importante dans les professions de la vente ou de la gestion, dans lesquelles la persuasion ou la négociation peuvent être plus importantes pour la réussite professionnelle (Judge et Cable, 2004).

Cela peut résulter de différents niveaux de compétences interpersonnelles ou simplement d’une prédilection pour les employés de grande taille.

D’autres théories sous-tendant un gain de taille sur le marché du travail, notamment en ce qui concerne les salaires, mettent également l’accent sur les compétences interpersonnelles potentiellement supérieures des personnes plus grandes par rapport à leurs homologues plus petites (Persico et al., 2004).

La taille affecte la façon dont les autres perçoivent une personne, mais aussi la façon dont les gens se considèrent (Judge et Cable, 2004).

Il a été suggéré que l’estime de soi pourrait être détériorée en raison de la stigmatisation d’être petit, et donc, impact sur les faibles compétences interpersonnelles (Martel et Biller, 1987, Wilson, 1968, Young et French, 1998).

Alternativement, les individus plus grands pourraient développer des capacités cognitives supérieures à la moyenne, en particulier par rapport aux enfants (Case et Paxson, 2008, Deaton et Arora, 2009).

Troisième canal

Le troisième canal expliquant l’avantage salarial élevé est lié à la discrimination.

Duncan et Strauss (1995) ont rapporté que les hommes plus grands sont susceptibles d’être des travailleurs indépendants et de gagner des salaires plus élevés dans les secteurs des travailleurs indépendants et des salariés.

Ces études indiquent que la préférence des employeurs ou des clients pour les personnes plus grandes est une raison potentielle de l’amélioration des résultats sur le marché du travail découlant de la taille (Sohn, 2015).

Dans une perspective différente, les théories basées sur la discrimination statistique impliquent que les jeunes de petite taille peuvent investir moins dans leur capital humain, et donc, il y a moins de retour sur investissement chez les personnes de petite taille (Persico et al., 2004, Tao, 2014).

En effet, un grand nombre d’études en sciences sociales ont rapporté des avantages salariaux pour être grand dans les deux sexes, indépendamment de la capacité (Behrman et Rosenzweig, 2001, Case et Paxson, 2008, Case et al., 2009, Heineck, 2005, Judge et Cable, 2004, Loh, 1993, Sargent et Blanchflower, 1994, Persico et al., 2004, Tao, 2014, Yamamura et al., 2015, Rashad, 2008).

L’étude

L’étude actuelle apporte des preuves supplémentaires à la littérature existante en explorant la prime de taille sur le salaire en Corée, un pays qui a connu une occidentalisation spectaculaire au cours des dernières décennies.

Ce processus d’occidentalisation a été associé à des changements parallèles vers une préférence pour le physique occidental typique, y compris une préférence pour la taille.

La présente étude a utilisé les données de l’étude coréenne sur le travail et les revenus (KLIPS).

Une enquête annuelle auprès de 5 000 ménages et de tous leurs membres a été réalisée.

Le KLIPS est un ensemble de données représentatif à l’échelle nationale basé sur un échantillonnage probabiliste à plusieurs degrés et contient des informations existantes sur les caractéristiques du marché du travail ainsi que d’autres informations clés, notamment la taille.

L’étude actuelle a tiré des données de 1998 et 2012. L’échantillon final de l’étude comprend 34 015 observations d’années-personnes pour les hommes et 20 233 pour les femmes âgées de 20 ans.

Résultats de l’étude

Les salaires mensuels moyens étaient de 1 740 000 wons coréens pour les hommes, et de 1 180 000 wons coréens pour les femmes.

La taille moyenne était d’environ 171 cm pour les hommes et 159 cm pour les femmes.

Près de la moitié (42,86 %) des hommes de l’échantillon mesuraient entre 170 et 175 cm et environ les deux tiers des femmes avaient une taille comprise entre 155 et 165cm (33,71 % pour 155–160cm et 39,18 % pour 160–165cm).

Environ 11 % des hommes et 16 % des femmes avaient des emplois professionnels ou de gestion et 18 % des hommes et 12 % des femmes avaient des emplois semi-professionnels.

Autres études sur le rapport entre la taille et le salaire et/ou l’intelligence

Gain de taille dans les revenus : preuves de la Chine -Aller Zheng (2022) source

  • Cette publication met en avant un lien entre taille et la scolarité des adultes et le salaire.
  • Les données présentées sont issues de trois vagues de l’Enquête social générale chinoise menée en 2012, 2014 et 2016.
  • Les résultats suggèrent un lien entre taille et niveau de scolarité.
  • Une plus grande éducation des parents est généralement associée à une plus grande taille des enfants et une plus grande scolarité de ceux-ci.
  • Le fait de vivre en zone rural à un impact négatif sur la taille et la poursuite d’étude.
  • Par voie de conséquence, les personnes grandes ont plus de chance de faire des études car ont plus de chance de venir d’une famille aisée, donc les personnes de grande taille ont plus de chance de toucher un salaire plus élevé. Syllogique ! 

Qu’est-ce que la création du gain de taille ? Nouvelles preuves d’une analyse de randomisation mendélienne en Chine –Jun Wang & co (2020) source

  • L’étude suggère une relation causale entre la taille de l’individu et son salaire.
  • D’après les résultats de l’échantillon de 3427 répondants, l’étude indique que chaque centimètre en plus ferait croitre le salaire de 10 à 13%

La taille est-elle importante pour les revenus ? Preuve de la Russie – Nargiza Ibragimova de Cambridge University (2020) source

  • L’étude se base sur une étude longitudinale réalisée en 2015.
  • L’objectif était de comparer la taille des individus et leurs revenus.
  • Les résultats de l’étude suggèrent que la taille est un prédicateur significatif des revenus en Russie.
  • Les résultats se sont avérés robuste pour un ensemble de contrôle et de tests.

La relation entre la taille et le leadership : preuves de toute l’Europe -Félix Bittman (2019) source

  • L’étude étudie les mécanismes qui font que les plus grands ont de meilleurs salaires.
  • La présente analyse étudie la relation entre la taille et la probabilité d’occuper un poste de direction.
  • L’étude porte sur les données multinationales de l’enquête sociale européenne de 19 pays.
  • Elle porte sur des individus âgés de 20 à 55 ans employés à temps plein.
  • Les résultats révèlent des différences considérables entre les pays.
  • L’étude suggère que pour chaque centimètre en plus, les femmes ont 0,15 points de % en plus d’occuper une position de leadership.

Vous savez désormais tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet ! N’hésitez pas à visiter les liens proposés pour approfondir. Vous pouvez aussi regarder les articles de la « catégories chiffres » du blog Wetall. Vous y retrouverez de nombreuse traduction d’études dont la plus complète : quels facteurs définissent notre taille ? L’étude complète ! Merci à tous ceux qui ont poursuivi la lecture jusque-là. N’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter pour découvrir avant tout le monde nos actualités. Nous sommes aussi sur Facebook, Instagram, Twitter et Linkedin, on vous attend ! Et si vous avez des questions, des suggestions d’articles, ou que vous ne trouvez pas de produits à votre taille, n’hésitez pas à nous contacter, on vous répondra toujours !

Nouveautés 100% grands

Vous ne trouvez pas un produit ? Envoyez-nous un message !

1 + 5 =

Wetall logo

Des news 100% grands

Rejoignez la communauté des grands et soyez alerté avant tout le monde de l'actualité des personnes de grande taille, de Wetall et de nos partenaires ! 

Votre inscription est prise en compte !